Contrairement aux confrontations récentes, le duel Liverpool-Manchester City a accouché ce dimanche d'un bon vieux 0-0.

Pressentie comme alléchante et spectaculaire, l'opposition entre Liverpool et Manchester City n'a pas tenu toutes ses promesses ce dimanche. Les deux équipes, considérées comme les principaux favoris pour le titre de champion, se sont bien montrées volontaires, cherchant à empocher la victoire et prendre ses distances au classement. Mais, en dépit de ces louables velléités, il n'y a pas eu suffisamment de temps fort et le seul grand moment de frissons a été un pénalty tiré et manqué par Riyad Mahrez en fin de partie. Au final, c'est donc un 0-0 qui a sanctionné ce bras de fer. Un résultat qui préserve l'invincibilité de chaque camp, mais qui fait surtout les affaires de Chelsea, revenu à la hauteur de ces formations.

Lors de ses dernières visites à Anfield, Man City avait pris l'eau lors de la dernière demi-heure du jeu, cédant rapidement face au pressing et les tranchantes offensives adverses. Un scénario que les Eastlands se sont attelés à ne pas reproduire cette fois-ci. Certes, ils se sont fait bousculer en début de match, mais sans concéder d'énormes occasions, si ce n'est celle de Mohamed Salah à la 4e minute avec un tir passé de près à côté. La première mission des visiteurs était donc réussie.

Tout en résistant aux Reds, les champions d'Angleterre ont tenté de créer le danger devant, utilisant en priorité la vitesse de ses attaquants dans un système en 4-3-3, modulable en 4-4-2 à la perte du ballon. C'était sans résultat cependant, même si les occupants du Kop ont tremblé à la 20e minute lorsque Sergio Aguero est tombé au contact de Dejan Lovren dans la surface. Ou à la 38e minute quand David Silva s'est ouvert le chemin des buts avec une frappe à ras de terre.

Tandis que City montrait les crocs, Liverpool, pour sa part, peinait à retrouver le jeu qui fait sa force, ce football rock'n'roll avec une intensité maximale et très peu de temps morts. Avec un trio d'attaque très discret, les Merseysiders ont été rarement menaçants. À partir de l'heure du jeu, Salah s'est bien crée deux tentatives face aux buts d'Ederson (62e et 69e), mais elles n'ont pas été cadrées. C'était au milieu du dernier temps fort des locaux, avant que City ne reprenne légèrement l'ascendant en cherchant le KO.

L'occasion de doucher Anfield s'est bien présentée. On jouait à la 86e minute et une faute surprenante de Virgil Van Dijk sur Leroy Sané dans la surface a offert un pénalty aux Citizens. Aguero n'étant plus sur le terrain, c'est Mahrez qui s'est avancé vers le petit point blanc pour transformer la sentence. Alors qu'il avait déjà raté une belle opportunité dans le jeu (61e), l'Algérien a trouvé le moyen d'envoyer le cuir un mètre au-dessus. Un pénalty totalement raté et qui a privé City d'un succès qui n'aurait pas été spécialement volé, même si les débats ont été globalement équilibrés. L'avenir nous dira si le loupé de l'ancien joueur de Leicester aura une incidence sur le destin d'une des deux formations dans ce championnat. Ou sur les deux à fois.

Source : Goal.fr

Cet article est repris d'un média indépendant à Liverpool Football Club. Il n’est pas nécessairement représentatif de la position officielle du club.