Le PSG repart d'Anfield avec une défaite pour son premier match de Ligue des Champions. L'addition aurait pu être plus lourde.

L'entame du match à Anfield a été une souffrance absolue pour les Parisiens. Les Reds ne leur ont pas laissé le temps de s'acclimater aux finalistes de la précédente Ligue des Champions. Face à un Areola des grands soirs, la défense parisienne n'a pas craqué jusqu'à la demi-heure de jeu. Sturridge, qui remplaçait Firmino a ouvert le score pour les Reds (1-0, 30è). Quelques minutes après, Bernat a commis une faute sur Wijnaldum qui a permis à Milner de faire le break sur pénalty (2-0, 36è). Peu avant la pause, c'est Thomas Meunier qui a réduit l'écart sur une reprise de volée d'un ballon manqué de Cavani (2-1, 40è). En seconde période, les Reds ont poussé sans vraiment trouver la faille. Mbappé, que l'on n'a pas beaucoup vu durant le match, a égalisé sur une passe de Neymar (2-2, 83è). Malheureusement, sa perte de ballon, quelques minutes plus tard, a donné la victoire aux joueurs de Klopp grâce à Firmino qui a fait un petit festival avant de déclencher une frappe gagnante dans les cages d'Areola (3-2, 91è). 

La plus grande différence entre Liverpool, le club expérimenté de Coupe d'Europe et le PSG qui souhaite passer un cap dans cette compétition, c'est l'intensité mise dans les actions. Que ce soit en phase défensive ou offensive, les Reds ont montré l'exemple dans l'engagement que doit être mis lors de grands rendez-vous. Dès le début du match, ils ont mis une telle pression aux Parisiens qu'ils ont été asphyxiés d'entrée de jeu. Au fil de la partie les joueurs de Tuchel ont tenté de trouver des solutions même si la véritable solution était de mettre plus d'intensité. Ils ont attendu les ballons au lieu d'aller les chercher. Beaucoup trop de positions statiques tandis que Milner ou Henderson, les deux milieux de terrain de Liverpool, ont été partout, tout le temps. 

La force de ce PSG est le trident offensif. Que ce soit Cavani, Neymar ou Mbappé, ils ont été pendant trop longtemps inexistants. A cause d'un milieu plus défensif, l'équipe était clairement coupée en deux et le trio a eu du mal à être trouvé par ses partenaires. Seulement, les rares ballons n'ont pas été optimisés et beaucoup de pertes ont été déplorées. Seulement 3 ballons ont été cadrés par les trois joueurs. Heureusement pour le PSG, Mbappé a troué le chemin des filets sur sa deuxième tentative de tir, à la 83è. Cavani n'a touché que 20 ballons durant les 80 minutes joués (remplacé par Choupo-Moting), tandis que Mbappé en a touché seulement 32. La perte de balle de l'ancien moégasque a amené le troisième but des joueurs de Klopp. 

Source : Goal.fr

Cet article est repris d'un média indépendant à Liverpool Football Club. Il n’est pas nécessairement représentatif de la position officielle du club.